Pourquoi éviter la culpabilité lorsque notre enfant est brûlé ?

Voir votre enfant souffrir physiquement et porter les cicatrices de l’accident est lourd à porter, lorsqu’on connaît le lien affectif entre parents et enfants. Pour l’enfant brûlé, l’accident est un préjudice irréparable et pour vous, l’impression d’avoir commis une faute irréversible. La brûlure grave a pour particularité d’avoir une durée de soins très longue, pouvant s’étaler sur plusieurs années selon les cas. Ce parcours de soins sera longtemps présent et peut donc rappeler et raviver le traumatisme. C’est pour ça qu’il est primordial d’analyser vos sentiments de culpabilité, et comprendre ce qu’ils peuvent provoquer chez votre enfant, pour faire en sorte qu'il se développe correctement, sans en porter le poids.

Comment se développe la culpabilité ?

L’enfant est entouré de parents qui tiennent à lui et lui posent des limites bienveillantes. À cause de l’accident, il vous faut vous réapproprier cette légitimité de parents, que vous pensez perdue dans l’accident.

Il est vivement conseillé de prendre en compte ce traumatisme psychique pour l’enfant et pour vous, afin de gérer au mieux les relations familiales. Un psychologue peut aider au maintien du lien entre vous et votre enfant.

Voici deux réactions possibles chez l’enfant brûlé

La colère

Un enfant a toujours besoin d’un cadre, de parents qui le contiennent. Il grandit et se structure grâce aux limites que vous lui posez. Il ne faut pas le  considérer comme un corps souffrant mais comme un enfant. Plus vous vous culpabilisez, plus la relation que vous avez avec votre enfant sera contaminée et pervertie. Le sentiment de culpabilité vous empêchera  de réagir de manière parentale correcte. Parce que vous sentez maltraitant, vous aurez du mal à poser les interdits à l’enfant, à lui faire supporter les frustrations liées aux contraintes de la vie quotidienne. Son comportement n’en deviendra que plus agressif et colérique.

La culpabilité

N’oubliez pas que l’enfant ne vous en veut pas. Il ne ressent aucune rancœur à votre égard. Simplement, s’il sent que vous vous en voulez à son propos, il développera une culpabilité car il sentira que votre détresse est liée à lui. Les enfants sont comme des éponges, ils s’imprègnent des émotions de leur parents. S’il vit entouré de peur ou de doute, il apprendra à se sentir coupable.

Comment y remédier ?

Voilà quelques pistes qui peuvent vous aider à travailler sur ce sentiment négatif :

  • Revenez sur le déroulement de l’accident avec l’enfant, en discuter vous montrera qu’il ne vous en veut pas.
  • Rencontrez d’autres parents : partager cette expérience avec des personnes l’ayant aussi vécu vous rassurera.
  • N’hésitez pas à prendre un temps pour en parler à un psychologue, pour évacuer ces mauvaises pensées et éviter de les faire sentir à l’enfant.

Il est primordial que l’enfant sente que nous n’êtes pas détruits par ce qui lui est arrivé. Ainsi il pourra guérir de sa propre souffrance physique et compter sur vous pendant cette période difficile. Si l’enfant ne vous sent pas suffisamment fort, il n’entreprendra pas au mieux sa reconstruction, afin de vous protéger.

Toutes les expériences sont différentes, parlez nous de la votre ! Est-ce que vous sentez des évolutions dans la relation que vous avez avec votre enfant ? Quels mots pourriez-vous mettre dessus ?

L'équipe Burns and Smiles 

Actualités récentes
Témoignage de Shannon dans "Ça commence AUJOURD'HUI"

Shannon témoigne sur...

VOIR PLUS
Campagne « I AM NOT YOUR VILLAIN » de l’association Changing Face

Retrouvez le spot de...

VOIR PLUS
Appel à Témoins - Participation à l'émission In Vivo dans le Magazine de la Santé

Vous êtes brûlés, vo...

VOIR PLUS

Recherche sur Burns and smiles